Le guide de la sobriété volontaire — Semaine no 2

Outil de la semaine : un journal de sobriété volontaire

Voilà déjà une semaine que vous avez décidé d’arrêter de boire de l’alcool complètement pour… combien de temps, déjà ? Il y a certainement eu des hauts et des bas et vous avez probablement remis en question votre décision plusieurs fois par jour, voire par heure. C’est ce que Catherine observe le premier jour même de sa sobriété.

Juste un petit verre ?
Juste un petit verre ?

Le deuxième chapitre du Journal de Catherine raconte sa deuxième journée de sobriété. On y voit son questionnement incessant : « Mais à l’heure de l’apéro, en écrivant ce journal, je suis tout à coup envahie par un doute immense. Je commence même à remettre encore une fois ma décision en question. Je me dis que ce n’est peut-être pas nécessaire d’arrêter de boire complètement. Je pourrais juste diminuer à un verre de vin par jour. C’est un peu ce que recommande la publicité, là, qu’on voit à la télé… ». Oui, cette publicité qu’on voit encore maintenant un peu partout qui vous recommande de « modérer » simplement votre consommation d’alcool. Mais vous, vous avez décidé d’arrêter complètement. C’est votre choix. Vous avez vos raisons. Et si ce questionnement revient si souvent, c’est tout simplement parce qu’arrêter de boire n’est pas facile. Au début… Catherine sera aux prises avec ses doutes, mais de façon de plus en plus espacée, tout le mois de janvier. Ses doutes disparaîtront peu à peu, sans qu’elle s’en rende compte. Elle sera capable de tenir sa décision et vous aussi.

Tenir un journal est un excellent outil pour vous soutenir dans votre démarche. C’est ce que j’ai fait d’ailleurs. Un journal qui a permis le développement de ce blogue que vous lisez aujourd’hui.

Conseil : Tenez un journal attrayant et ludique. Dessinez dans votre journal, mettez-y des couleurs. Il n’est pas nécessaire d’être une artiste. Faites en sorte d’avoir envie de regarder votre journal et d’y écrire.

Voyez ce que Catherine, elle, avait en tête pour ce journal : « La journée avance et je me mets à penser qu’arrêter de boire, c’est une résolution un peu… plate. Il faudrait que je rende ce projet d’abstinence un peu plus l’fun. Un peu plus… ludique. Et j’ai alors une idée brillante : je pourrais en faire une bande dessinée ! Le style journal avec des petits dessins pour illustrer. Peut-être même un webcomic ! Les gens pourraient suivre mes progrès en ligne… Et ce serait un moyen d’avoir du soutien ! » Mais elle hésitera et choisira finalement d’écrire plutôt un journal personnel. Lisez le deuxième chapitre de l’histoire pour connaître ses raisons.  La deuxième journée du cheminement de Catherine.

Tenir un journal de sobriété a ses avantages.

Leave a Reply

Your email address will not be published.