Cigarettes, alcool et féminisme

Souvenirs de la maman de Catherine : Montréal, 1962. Son ménage fini, les beaux samedis après-midi d’été, une mère de son quartier osait s’étendre au soleil, une bière froide dans une main, une cigarette dans l’autre. On la surnommait « la féministe » !

 

Cigarettes, alcool et fémisime. Le début des années 1960. Danièle Archambault
Cigarettes, alcool et fémisime. Le début des années 1960. Danièle Archambault

Un autre billet dans lequel je continue la réflexion amorcée, il y a quelques mois dans L’alcool à l’époque de ma mère. Le droit de fumer la cigarette et celui de boire de l’alcool, seront vus comme des combats féministes, surtout à partir des années 1970. Dans les deux cas, ces combats seront vite récupérés en marketing. On n’a qu’à penser aux campagnes publicitaires des cigarettes Virginia Slims  ou encore, plus récemment, aux boissons alcoolisées destinées en particulier aux femmes,  aux couleurs et aux goûts sensés leur plaire comme, par exemple, les boissons roses à saveur de fruits, de X-Rated Fusion Liqueur

Et l’expression  « Mommy Juice » entrera dans le vocabulaire…

 

Publicité pour les cigarettes Virginia Slims. (Ref. Tobacco.Stanford.edu)
Publicité pour les cigarettes Virginia Slims. (Ref. Tobacco.Stanford.edu)

P.-S. Est-ce qu’il y a une expression française pour « Mommy Juice » ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *