J’arrête de boire !

 1er janvier 2014

Comment on en arrive à prendre des résolutions.
Comment on en arrive à prendre des résolutions.

Le lendemain de la veille ! La veille ? Gros réveillon du Jour de l’An ! J’ai trop fêté ! Trop mangé, trop bu… Trop bu, surtout ! Et encore une fois, je me suis retrouvée une des dernières à partir. Je me suis couchée à l’heure à laquelle je me lève d’habitude. Et j’ai l’impression de ne pas avoir dormi. Comme si le party avait continué dans ma tête toute la nuit… Ce matin, enfin… cet après-midi, j’ai mal partout. Pas juste à la tête. Partout !

À chaque fois que je fête, je me dis la même chose : « Ce soir, je vais faire attention. Juste un verre… Ou peut-être deux… Mais pas plus ! » Mais une fois que j’en ai pris un ou deux, ben… j’oublie de compter pis je continue. C’est l’fun le temps de la soirée. Je n’ai même pas l’impression de trop boire. C’est le lendemain que c’est dur. Et plus les années passent, plus les lendemains matins sont difficiles. Alors, je me suis dit que je ne pouvais pas continuer comme ça.

Et c’est ainsi que j’ai trouvé ma résolution pour 2014 ! J’arrête de boire pour un an !

Ça ne devrait pas être trop dur. Une année sans alcool. C’est une bonne résolution ça ! Ça va m’aider à me remettre d’aplomb. Et puis, avoir les idées claires toute l’année, sans la brume de l’alcool, ça devrait m’aider à faire un peu d’introspection, à me retrouver, à me voir clairement.

13h40 :

La dure réalité du miroir.
La dure réalité du miroir.

14h :

Premières hésitations. Peut-être réduire à un verre?
Premières hésitations. Peut-être réduire à un verre?

14h30 :

Je suis capable! Je suis forte!
Je suis capable! Je suis forte!

15h :

 

Capable-Pas capable.  Encore des hésitations.
Capable-Pas capable.
Encore des hésitations.

La journée avance et il me semble que d’heure en heure, je dois repenser ma décision.  Et juste comme je me prépare à partir de la maison…

17h :

Capable- Pas capable version 2. Des hésitations, encore.
Capable- Pas capable version 2. Des hésitations, encore.

Et je suis partie pour mon souper du Jour de l’An… Une fois là-bas, je n’avais même pas eu le temps d’enlever ma tuque, qu’on m’offrait déjà un verre de vin. La première chose que les gens semblaient remarquer en me voyant, c’était que je n’avais rien à boire. Alors, je me suis pris un verre d’eau pétillante dans un verre à vin que j’ai gardé bien en vue, le brandissant devant moi comme un bouclier. Du moment que j’avais un verre à la main, personne ne me demandait ce qu’il y avait dedans.

Mon manège marchait bien sauf que moi, toute la soirée… ben, j’ai eu le goût d’un verre de vin. J’ai passé mon temps à remettre ma décision en question… « Juste un verre », que je me disais. « Après tout, c’est le Jour de l’An ! »

Qu’est-ce qui m’a empêchée de céder et de boire un verre ? Peut-être la surprise de réaliser à quel point une soirée sans alcool était difficile. Peut-être aussi la pensée de la déception que j’aurais eue si je n’avais pas pu tenir ? Je ne sais pas trop…

Mais voilà ! Je viens de finir ma première journée sans alcool ! Je suis contente, fière de moi et un peu triste, aussi. Et je me demande si c’est une si bonne résolution que ça, arrêter de boire pour un an. Est-ce vraiment nécessaire ? Utile ? Mais, c’est vrai que ça m’aide à voir plus clair en moi. J’ai déjà fait une découverte importante à mon sujet : j’ai un tempérament de girouette !

Un tempérament de girouette.
Un tempérament de girouette.

 

5 thoughts on “J’arrête de boire !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *